– Comment se porte le marché de l’emploi ?

Le début de l’été est le témoin d’une reprise d’activité en matière de recrutement ainsi que des projets RH en général. Les profils spécialisés sont en demande croisssante de même que certains profils COO / CIO : les employeurs souhaitent s’adjoindre les compétences de profils capables d’influer et d’accompagner une (r)évolution majeure des organisations.

La filière IT reste très active car la crise sanitaire a multiplié et accéléré les projets digitaux. Les informaticiens, tous niveaux de seniorité confondus, ont vu leur charge de travail s’accroitre significativement ces derniers mois dans le contexte d’accélération des projets IT.

L’engouement autour de l’e-commerce n’est plus à démontrer mais ces derniers mois ont imposé aux entreprises la mise en place de la digitalisation de leur processus et méthodes de travail, où il n’est plus question de différer ces projets dans le temps. Les entreprises comme les instances ont compris la nécessité de disposer d’une organisation IT fiable et agile.

– Cette crise a-t-elle un impact sur l’état d’esprit des employés ?

Cette situation imposée de home office a de facto entrainé une forme d’introspection des employés vis-à-vis de leur travail, leur rôle et leur impact dans l’entreprise. Nous avons reçu des témoignages de certains candidats frontaliers qui ont drastiquement revu leurs objectifs professionnels et qui refusent de subir le traffic quotidien et le temps de trajet allongé domicile/travail. Le résultat est édifiant car ils se détournent du marché luxembourgeois ! D’autres apprécient la formule en alternance home office et office, car ils y voient la possibilité d’un équilibre vie professionnelle et vie personnelle. Enfin, certains d’entre eux ont besoin d’être au bureau pour être efficace et vivre la vie de l’entreprise. 

Nous constatons donc un niveau particulièrement élevé de candidats étant à l’écoute du marché et nous pensons que 2020 et 2021 risquent d’être marqueurs d’une transition professionnelle pour de nombreuses personnes. 

– D’ici à fin décembre, nous aurons cumulé presque 10 mois de home office à des niveaux d’intensité et des rythmes divers selon les entreprises, quelles sont les enjeux RH à en tirer ?

L’agilité et l’adaptabilité nous semblent clairement les maitres mots de cette période. Chaque organisation a su ou a essayé de s’adapter, bien entendu à des rythmes variés, en revoyant et en faisant évoluer son modèle d’organisation. 

Rien de tel qu’un tremblement de terre pour reconstruire. L’image est brutale, certe, mais elle reflète l’expérience des entreprises qui ont eu à repenser leur organisation, leur systèmes d’information et leur rapport avec les employés dans un contexte inédit et auquel nul n’était préparé. Nous sommes ici devant des enjeux organisationnels, technologiques et humains tout en continuant à développer l’activité commerciale. 

Les professionnels des Ressources Humaines ont eu et vont continuer à être sur tous les fronts. Cela montre à quel point leur rôle se situe au cœur de l’organisation, se posant comme conseil aux dirigeants et en accompagnant les collaborateurs dans ces transitions. 

– Êtes-vous optimiste pour les prochains mois ?

Certains indicateurs semblent encourageants depuis le début de l’été. Toutefois, le marché de l’emploi risque de se contracter encore car certains secteurs d’activité sont encore impactés. Néanmoins, les métiers d’expert ainsi que certaines fonctions « support » sont à nouveau en demande. Nous observons une volonté des employeurs à affronter cette situation plutôt que de la subir et les recrutements envisagés sont le signe de cet état d’esprit. 

Nos différents services RH tels que nos solutions d’assessment, notre plateforme digitale de prise de références et la mise à disposition de Consultants RH nous permettent d’accompagner efficacement nos clients. Cela nous encourage à poursuivre l’élargissement de nos activités et à proposer des solutions innovantes et sur mesure. 

https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6717768056568852480/